Montchevrier: un charmant petit village en Marche-berrichonne

Montchevrier: un charmant petit village en Marche-berrichonne

1851 – On nous écrit de Sancerre

Miot est un jeune enfant de 13 ans, natif de Montchevrier (Indre).

Il abandonna l’hiver dernier le domicile de ses père et mère pour courir le monde.  Attaché comme domestique d’abord au service d’un aveugle, puis à celui d’un cul-de-jatte, Miot parcourut successivement l’Auvergne, le Limousin, l’Allier et la Nièvre. Son dernier maitre ne le payait que 4 Fr. par mois et encore prélevait-il ce faible salaire sur les aumônes à lui faites.  L’enfant n’en avait pas assez. Il mendiait et mendiait avec menaces ? Déjà il connaissait tout le vocabulaire à l’usage des rouges : coquins de riches, de bourgeois, d’aristos… etc.  Arrêté pour ces faits à la Croix-st-Ladre, près Sancerre, Miot a été traduit lundi dernier en police correctionnelle et, vu son jeune âge, condamné (si nous pouvons nous servir de cette expression) à être renfermé pendant 4 ans dans une maison de correction.

Puisse notre petit montagnard profiter des bonnes leçons qu’il receva dans cet établissement et surtout ne pas devenir un rouge aussi fougueux que le voudrait son  nom !

 

Sources: Journal « La République de 1848 » du 11 mai 1851 p 4/4

 



02/12/2018

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 28 autres membres